Les erreurs à éviter lors de la création de votre logo

Un logo permet à votre audience de comprendre ce que vous faites en un simple coup d’œil. Souvent, il est aussi la première pierre que vous posez pour la création de votre identité visuelle… Un logo n’est pas une simple image, il ne faut donc pas se tromper.

Conseils

Ces derniers mois, temps de pandémie oblige, nombre de mes proches ont dû revoir leur plan de carrière et se reconvertir. Parmi eux, une personne de ma famille a décidé de se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat et de créer sa boite de décoration d’intérieur. Pour créer ses plaquettes commerciales, ses cartes de visite et avant de lancer son site internet, elle avait besoin d’un logo.

J’ai d’abord reçu un premier message, puis de nombreux essais, des planches, des propositions par dizaines. Nous avons beaucoup échangé, d’abord parce qu’elle voulait être certaine d’avoir le bon logo, celui qui lui ressemble, mais aussi pour des questions techniques. Quelle typographie choisir ? Quelles couleurs ? Avait-elle besoin d’utiliser un picto ? Devait-elle mettre son nom en entier ou seulement des initiales ? Beaucoup de questions pour un résultat final qui lui convenait vraiment et dont elle était fière.

Alors, oui, cela a pris quelques mois, mais Aurélie a créé son logo toute seule. En prenant son exemple, j’ai fait une petite liste des difficultés que vous pourrez rencontrer lors de la création de votre logo pour votre activité professionnelle.

Testez et re-testez pour un logo qui vous satisfait
Testez et re-testez pour un logo qui vous satisfait

1/ Faire la même chose que tout le monde

Lors de la création de votre logo, il est important d’aller jeter un coup d’œil sur les logos de vos concurrents. Mais attention, étudier les créations des entreprises dans le même secteur d’activité que le vôtre ne veut pas dire faire un copié-collé. Votre logo vous représente, il sera présent partout : sur vos plaquettes de présentation, sur vos cartes de visites, sur votre site web. Il est important pour votre clientèle de vous identifier et de ne pas vous confondre avec un autre.

2/ Suivre les tendances

De nombreux sites internet vous présentent les dernières tendances design. Pour les trouver, il suffit de faire une petite recherche sur Google « tendances logo 2021 ». Vous allez voir apparaître des centaines d’occurrences. Juste suivre les tendances présente deux problèmes :

- Premièrement, une tendance est éphémère, elle passe avec le temps. Le but d’un logo est de perdurer dans le temps. Les marques conservent leur logo pendant de nombreuses années, avec quelques mises à jour. Vous ne voulez pas changer votre logo chaque année non ? Et puis difficile pour vos clients de vous identifier si c’est le cas.

- Une tendance en matière de design ne vous correspondra pas forcément. Il est important que votre logo vous ressemble.

3/ Ne pas penser à sa cible

Lorsque l’on crée sa marque, on ne s’adresse pas forcément à tout le monde. Reprenons le cas d’Aurélie, qui a créé son entreprise de décoration d’intérieur. La cible d’Aurélie est (ne nous le cachons pas) une clientèle plutôt féminine, entre 25 et 50 ans, plutôt urbaine et péri-urbaine. Elle lance son activité, elle a donc besoin de se faire connaître et d’être identifiée. Elle travaille seule donc elle s’adresse plutôt à des particuliers.

Vous pouvez aussi penser à votre logo en fonction de votre cible
Vous pouvez aussi penser à votre logo en fonction de votre cible

Pour son logo, elle a choisi des couleurs, une typographie, et des codes design adaptées à sa cible. (spoiler, mais on en reparlera : des couleurs naturelles avec le terracotta, une police de caractère dite très féminine, son nom en entier.)

4/ Négliger le choix de la police de caractères

Et justement, parlons des polices de caractères. En matière de design, il y a évidemment des codes. Ces codes sont généralement bien encrés et il est assez difficile de s’en éloigner. C’est le cas des typographies. Une police avec sérif est généralement choisie par les institutions, une police sans sérif représente la modernité, une police script c’est l’intimité, la féminité. Vous pouvez consulter notre guide des polices de caractères ici.

Une police de caractères dit quelque chose de vous
Une police de caractères dit quelque chose de vous

Notre décoratrice d’intérieur a logiquement choisi une police script. Sa cible est une clientèle féminine, jeune. Elle intervient chez ses clientes et n’a pas de clientèle dite professionnelle. Elle leur propose un accompagnement sur-mesure, avec plusieurs rendez-vous préparatoires. Elle va faire partie de leur vie pendant plusieurs mois. La police script est alors parfaitement adaptée, et puis c’est aussi le genre de typographie qui lui plaisait, ce qui n’est pas négligeable.

5/ Vouloir tout dire, tout de suite

Un logo doit rester simple. C’est une toute petite image qui doit pouvoir être ajoutée sur tous les supports : de la carte de visite au site web. À vouloir insérer trop d’éléments, votre client s’y perdra, votre logo manquera d’efficacité. Et puis, sur une carte de visite par exemple, si un logo comporte trop d’élément, rien ne sera visible.

Restez simple, un logo doit contenir le nom de votre entreprise, une ou deux couleurs, une ou deux polices de caractère, votre secteur d’activité si le nom d’entreprise est votre patronyme et un élément graphique (pas obligatoire) mais vraiment, pas plus !

6/ Confondre simple, et simpliste

Au contraire, à vouloir faire trop simple, on en devient peu professionnel. Il ne faut d’ailleurs pas confondre simple, et simpliste. La marque Dior, ou Paul ont des logos très simples, une simplicité ultra efficace. Les polices de caractères et la couleur reprennent des codes design très précis.

Rappel : une image, une photo de paysage n’est pas un logo.

7/ Ne pas penser au format

Un logo doit être compréhensible en très petit, comme en grand. Il s’agit donc encore une fois de ne pas le surcharger avec des éléments inutiles. Il doit aussi fonctionner en noir et blanc, comme en couleur : on ne sait jamais sur quel support il va être intégré.

8/ Multiplier les couleurs

Trois couleurs, maximum, grand maximum pour un logo, c’est la règle. C’est encore une fois une question d’efficacité. Une couleur dit quelque chose de vous et de votre entreprise, il faut donc éviter de multiplier les messages pour ne pas perdre votre audience. Vous n’êtes pas une licorne !

Quoi qu'une licorne peut aussi être efficace
Quoi qu'une licorne peut aussi être efficace

Créer son logo seul demande du temps, un minimum de réflexion et beaucoup de documentation. Ne vous découragez pas ! Si vous ne maîtrisez pas les logiciels de design, il existe des outils en ligne très simples d’utilisation. Ces outils vous donneront des modèles, mais pensez toujours à la règle n°1 ! Et n’hésitez pas à faire appel à votre entourage pour leur demander leur avis. Prendre un peu de recul est toujours nécessaire.

Stories est une publication d'Hubside, outils numériques pour réussir vos projets et partager vos passions.

©2020 Hubside. Tous droits réservés

Mentions légales