Maîtriser les bases du cadrage pour réussir ses photos

Bien cadrer ses photos, c’est le point de départ d’une photographie réussie. Heureusement, pour obtenir un bon cadrage, vous n’aurez pas besoin de connaissances techniques particulières, mais surtout d’attention, de logique… et d’un peu de pratique !

Conseils

À mes débuts en photographie, j’étais adepte des plans larges qui embrassaient généreusement le paysage face à moi. Je tentais ainsi – en vain – de capturer l’instant. Mais le résultat était rarement à la hauteur de mes espérances !

Depuis, ma pratique s’est affinée, et j’ai découvert quelques astuces pour valoriser mes images. Alors pour vous faire gagner du temps dans l’apprentissage de la photographie, voici 5 conseils pour bien cadrer ses photos.

1/ Choisir son sujet

Le choix du sujet est sans doute le conseil le plus important. Analysez la situation et faites un choix. Pas toujours simple, car le photographe amateur, dans son immense bonté, voudrait généralement tout montrer (comme moi et ma passion pour les plans larges !). Mais tous les sujets ne se prêtent pas à une vue grand angle. Il faut généralement mettre le focus sur un sujet unique et éviter les éléments qui perturbent l’attention. Vous risquez sinon d’être illisible.

La photographie existe pour aider les gens à voir.

Berenice Abbott

Sélectionnez ce qui a attiré votre attention et qui rend la scène unique à vos yeux. Par exemple la géométrie ou le détail d’un édifice, le regard d’un modèle, ou encore une impression d’espace dans un paysage désertique. Quelle est votre intention en prenant cette photo ? Quelles émotions voulez-vous véhiculer ? C’est vous le maître à bord !

2/ Définir la forme et l’orientation du cadre

Deuxième facteur d’importance : le format de votre photographie :

  • Exemple de cadre pour le format 1/1
  • Exemple de cadre pour le format 4/3
  • Exemple de cadre pour le format 3/2
  • Exemple de cadre pour le format 16/9

Le format carré, de rapport 1:1, est largement répandu sur les réseaux sociaux. Toutefois ce cadrage n’est pas toujours avantageux, car il peut ramollir le sujet en l’absence d’axes forts horizontaux ou verticaux. . Vous pouvez malgré tout l’employer pour des motifs, des formes géométriques ou des portraits... et pour centrer votre sujet !

À l’inverse, le format 16:9, très allongé, correspond à la taille de nos écrans. Pour nous les humains, cette forme est intéressante car elle se rapproche de notre champ de vision naturel. Privilégiez-la pour les compositions dynamiques avec des lignes diagonales, comme un fleuve sillonnant à travers une ville.

Entre les deux se trouvent les formats intermédiaires 3/2 et 4/3. Plus passe-partout, ils sont utilisables dans la majorité des situations. À savoir que le format 3/2 peut être trop long en orientation portrait.

D’ailleurs, comment choisir l’orientation de votre photographie ? Le format horizontal ou « paysage » est le plus utilisé car il se rapproche de la vision humaine. Mais le format vertical ou « portrait » peut être plus pertinent sur certains sujets tels que les portraits ou les monuments. Il permet aussi de jouer avec nos émotions : vertige, domination, etc.

Prise de vue en contre-plongée

3/ Savoir bien se positionner

Si tu n’aimes pas l’endroit où tu es, bouge, tu n’es pas un arbre

Cette maxime pleine de bon sens est aussi valable en photographie. Réussir une photo requiert de bien se positionner dans l’espace. Le photographe doit trouver la distance et le placement idéal par rapport à son sujet, afin de traduire le plus fidèlement possible son intention. Dans la pratique, cela peut mener à des situations ubuesques, comme le fait de s’agenouiller pour se mettre à la hauteur d’un très jeune enfant. (Mais comme disait ma grand-mère, le ridicule ne tue pas ! ;) )

Savoir trouver l'angle idéal

Vous pouvez aussi modifier les perspectives en jouant sur les effets de plongée et de contre-plongée. Une prise de vue en plongée – du haut vers le bas – peut donner une impression de domination, alors que la contre-plongée génère un sentiment de vulnérabilité. Gardez malgré tout à l’esprit que ce positionnement déforme le sujet. À manipuler avec précaution pour un rendu esthétique !

4/ Connaître les fondamentaux de la composition

Que vous utilisiez un smartphone ou un appareil pro, connaître les bases de la composition est utile pour définir le rapport entre le sujet et le cadre. Pour un portrait, le visage du modèle peut par exemple remplir l’intégralité du cadre. À l’inverse, si l’environnement du sujet est riche en informations, il peut être plus intéressant de l’intégrer dans le cadre. Prenez garde si vous voulez centrer votre sujet !

Positionner l’élément principal au centre peut être pertinent pour un objet statique et symétrique, comme le reflet d’un paysage dans l’eau ou un format carré.

Soyez cependant attentif(ve) à ce que la prise de vue n’affiche pas un résultat banal et monotone, un écueil fréquent lorsque le sujet est central.

Alors, où bien positionner son sujet ? Une règle élémentaire en composition est la règle des tiers. Elle consiste à diviser une image en neuf parties égales, avec deux lignes verticales et deux lignes horizontales. Pour vous le représenter, pensez à un jeu de morpion.

Jouer avec le quadrillage

Les éléments à faire ressortir doivent se positionner le long de ces lignes ou à leurs intersections. Pourquoi ?  Car ce positionnement se rapproche des proportions du nombre d’or, aussi appelé « divine proportion », qui est considéré comme le rapport parfait et harmonieux entre les parties et l’ensemble. 

Sur un paysage maritime, positionnez par exemple l’horizon sur la ligne du bas pour valoriser le ciel, ou bien sur la ligne du haut pour mettre en avant la mer.

5/ Recadrer ses photos (avec parcimonie !)

Vous pouvez d’ores et déjà appliquer tous ces conseils pour vos futures photographies. Mais qu’en est-il des galeries d’images de votre site Hubside, qui, elles, n’ont pas bénéficié de ces astuces ? Pas d’inquiétude, il est toujours possible, a posteriori, d’appliquer une technique de retouche d’image qui sauvé la vie de maints photographes : le recadrage. Attention, cette astuce ne doit néanmoins pas vous empêcher de réfléchir au cadrage lors de la prise de vue ! Car si elle est bien pratique pour sauver une image, elle en réduit aussi la taille. À appliquer sur des images en bonne résolution, au risque sinon de pixeliser vos photos !

Vous l’aurez compris, réussir son cadrage est avant tout affaire d’intention et d’émotions. Et rappelez-vous qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, tout dépend de votre ressenti. Cent personnes munies d’un appareil photo interpréteront de cent manières différentes une même scène… et c’est tant mieux !

Vous souhaitez partager vos photos les plus réussies avec votre famille, vos amis ou vos proches ? Sur Hubside, créer des galeries photos c'est simple, rapide et gratuit !

Rendez-vous sur Hubside.com

Stories est une publication d'Hubside, outils numériques pour réussir vos projets et partager vos passions.

©2020 Hubside. Tous droits réservés

Mentions légales