J’ai toujours eu envie d’évoluer dans le domaine artistique, je suis un créatif et je le resterai.

Maison Mardi, c’est le nom que j’ai donné à mon petit studio de dessin amateur basé à Paris. « Mardi » est le pseudonyme que j’utilisais lorsque je me suis lancé, « Maison » parce que cela crée une certaine aura autour de mon projet. 

Mes dessins sont, à la base, inspirés de ceux de Matisse et de Picasso. Et puis le travail de Patrick Tresset a ouvert mon champs des possibilités : ses installations mécaniques crayonnent des portraits issus d’algorithmes informatiques. Pour Maison Mardi, je dessine d’abord sur une tablette numérique et je les imprime ensuite avec un bras robotique qui manipule un stylo-plume ou un pinceau.